Citation du jour 16-12-19

Sur le surinvestissement des mots

On sait depuis Freud que dans la régression psychotique, les investissements retirés aux objets se reportent sur les mots. Il est bien clair que les mots sont surinvestis aux dépens des objets, et qu’ils le sont à la fois pour leur sens et dans leur aspect sémantique.Autre chose est le surinvestissement qui ne s’effectue pas au détriment de l’investissement d’objet. Autre chose encore, au sujet des mots, le surinvestissement de leur substance et de leur chair : celui de la phonétique. Un surinvestissement couplé et heureux du sens et de la substance des mots se trouve à l’origine de la capacité poétique.

Paul-Claude Racamier
Le génie des origines Psychanalyse et psychoses

Related Post