Citation du jour 17-12-19

Le vécu de soif, de sécheresse dans la bouche et « le désert d’amour »…

Je souhaite ici seulement ajouter une note par rapport au vécu de soif, de sécheresse dans la bouche et sur les lèvres, sur le plan affectif un « désert d’amour ». L’écoulement du lait maternel a besoin de rencontrer l’écoulement de la salive dans la bouche du bébé qui en fait avale un mélange de lait et de salive. Cette « vitalisation » réciproque peut souffrir, soit de l’absence trop longue du sein (la mère) ou de l’écoulement trop lent du lait, soit du manque d’appétit du bébé ou des angoisses par rapport au sein. Cette vitalisation réciproque s’accompagne normalement de la rythmicité des lèvres et du tournoiement de langue du bébé autour du mamelon ainsi vitalisé et vitalisant[1]

[1] Ces considérations viennent de l’enseignement de Margaret Gween Evans, collaboratrice principale pour la psychanalyse des enfants de Mélanie Klein (1945-1955) à Londres et ma collègue à Nashville, Tennessee, USA (1960-1965).

Related Post