Citation du jour 08-12-19

Les symptômes du patient… objets transitionnels pour l’analyste …

H. Searles part de l’hypothèse suivante : « Les symptômes du patient finissent par prendre la signification d’objets transitionnels pour l’analyste (comme ils ont fini par la prendre pour le patient). Donnant quelques exemples pour ‘prouver’ son hypothèse, il écrit :  » Il y a tout d’abord l’expérience subjective de l’analyste qui sent que les symptômes du patient lui permettent indirectement, en quelque sorte, d’avoir un effet significatif sur le patient, alors qu’avant il s’était senti impuissant à exercer un effet direct quelconque sur lui, et surtout à le soulager de ses symptômes. Autrement dit, il sent maintenant qu’il s’identifie partiellement aux symptômes du patient, et c’est pour nous tous une expérience clinique assez familière, je crois, que de constater que les symptômes du patient non seulement créent ces significations transférentielles sadomasochistes évoqués plus haut, mais aussi représentent le lien de dépendance mère-nourrisson entre le patient et l’analyste.

Harold Searles, « Le contre-transfert)

Related Post